Accueil / Actualités Untec Lettre / Untec en région : Ouest
< Retour

Untec en région : Ouest

WORKSHOP DISTANCIEL AVEC TELLIER BRISE-SOLEIL 

Rendez-vous le 21 mai prochain pour découvrir le Workshop Distanciel destiné à votre région sur la thématique :

RE 2020 : Protéger des surchauffes estivales sans réduire les apports solaires hivernaux.

De la protection solaire aux solutions de confort d’été, en répertoriant l’ensemble des types de mise en œuvre, ces workshops distanciels délivrées par TELLIER BRISE-SOLEIL recouvrent toutes les problématiques techniques face aux enjeux de la future réglementation énergétique

Programme (2h) – 10h00 à 12h00 :

  • 60 min : Sensibilisation sur les aspects techniques et réglementaires sur la protection solaire architecturale,
  • 30 min : Retour d’expérience sur des chantiers (usagers, maîtrise d’œuvre, étude d’ombrage…),
  • 30 min : Échanges avec les participants (questions/réponses).

Si vous êtes qualifié ou certifié OPQTECC, 1 Heure/ Workshop sera prise en compte en catégorie B1 lors de vos renouvellements justifiés par une attestation de présence que nous vous fournirons sur demande.

Pour y participer et obtenir le lien de connexion, inscrivez-vous :

Inscrivez-vous !

RACHEL DENIS LUCAS, UN PARCOURS EN BÉTON

Dans le monde très masculin du BTP, elle codirige le groupe familial Denis Matériaux. Forte de ses 500 collaborateurs, sa PME tisse sa toile dans le grand Ouest en ouvrant des agences mais aussi une usine.

Pour lire l’intégralité de l’article, cliquez ICI.


MAUGES COMMUNAUTÉ. LA FUTURE CLAUSE « ÉCONOMIE CIRCULAIRE » INQUIÈTE LE SECTEUR DU BTP

Notre série « L’éco circu quoi ? » ne peut échapper au BTP, où ses dirigeants et représentants s’inquiètent de ne pas pouvoir répondre à des critères « d’éco-responsabilités ».

Pour lire l’intégralité de l’article, cliquez ICI.


NANTES : LES PREMIERS LOGEMENTS BAS CARBONE SORTENT DE TERRE

Au nord de Nantes (Loire-Atlantique), dans la commune d’Orvault, la ZAC du Vallon des Garettes, lancée en 2009 par Nantes Métropole Aménagement (NMA), a entamé sa dernière tranche. Trois opérations en chantier conjuguent une grande sobriété énergétique et une consommation réduite de CO2. Sur l’îlot SJ01, Vilogia annonce des niveaux BBCA et E2 C1 pour son opération de 24 logements conçus par l’agence MFA, tandis que, sur la parcelle voisine, Aiguillon Construction et l’agence Tica terminent 48 logements visant les labels BBCA (niveau performant) et E2 C2. Le dernier îlot devrait atteindre des performances rares dans la région. « Dans cette ZAC, notre première opération était BBC, la suivante THPE et la dernière, Only Wood, sera BBCA, détaille Vianney Molle, responsable de programmes chez La Nantaise d’Habitation (LNH). Nous avons obtenu le niveau excellence en conception et nous comptons transformer l’essai à la livraison, prévue en fin d’année, pour le label définitif. » Coréalisé avec Coop Logis, filiale de LNH spécialisée dans l’accession abordable, Only Wood compte 20 logements collectifs sociaux, 14 parkings semi-enterrés et 8 maisons individuelles vendues en location-accession à 2 431 euros TTC/m2 . Alors que le prix moyen des logements neufs dépasse les 4 300 euros TTC/m2

à Orvault, cette opération démontre qu’il est possible de construire des logements bas carbone avec un budget serré. « Nous nous sommes fixé des exigences fortes mais, en contrepartie, Nantes Métropole Aménagement a consenti un réel effort sur le prix du foncier », reconnaît Vianney Molle. Epaulés par le bureau d’études Fluditec, les architectes de l’agence nantaise Vendredi ont su trouver les bonnes solutions à partir d’une structure mixte béton et murs à ossature bois, avec des isolants biosourcés de type Biofib, des menuiseries mixtes bois-alu ou encore des chaudières bois. « Nous avons surtout cherché à limiter les matériaux utilisés », résume l’architecte Pierre Ledoux.

Manque de visibilité. Pour l’heure, aucun programme n’a atteint un tel niveau dans l’Ouest. « En France, seules 16 opérations résidentielles, majoritairement en région parisienne, sont labellisées BBCA excellence, ce qui correspond au minimum à 45 % de réduction d’émission carbone », comptabilise Hélène Genin, porte-parole de l’association BBCA. Vincent Braire, du bureau d’études Pouget Consultants, regrette le manque de visibilité du label dans la région. « J’ai le sentiment que les grands aménageurs de Nantes Métropole ont davantage pris le virage du biosourcé et qu’ils n’exigent pas forcément les labels, mais plutôt des niveaux correspondants », avance-t-il.

Article extrait de lemoniteur.fr.